Contribution économique de la culture

L’Inspection Générale des Finances et l’Inspection Générale des Affaires Culturelles viennent de publier, le mois de décembre 2013, un très intéressant rapport intitulé « L’apport de la culture à l’économie en France ». L’étude a été établi par Serge Kancel, Jérôme Itty et Morgane Weill, sous la supervisión de Bruno Durieux, et ils nous montrent, par exemple, que la culture contribue sept fois plus au PIB que l’industrie automobile.

Selon ce rapport, la culture contribue à hauteur de 57,8 milliards d’euros au PIB, il s’agit de la valeur ajoutée directe, c’est à dire du seul fait des activités culturelles, ce qui équivaut à 3,2% du PIB. Ces chiffres étant basés sur les calculs de l’Insee.

Cela représente que la culture rapporte à la France. Et pas seulement de l’argent mais aussi des emplois. Les seules entreprises culturelles emploient quelque 670.000 personnes, soit 2,5% de l’emploi dans le pays. A cela s’ajoutent les 870.000 professionnels de la culture qu’emploient les entreprises non culturelles.

Le but d’une telle étude inédite, qui allie deux ministères que l’on a peu l’habitude de voir travailler ensemble, était de calculer une sorte de ‘PIB culturel’, le meilleur moyen de faire reconnaître le poids économique de la culture. Pour faire cela, l’étude prend en compte les valeurs ajoutées (par ordre d’importance quantitative) du spectacle vivant, du patrimoine, des arts visuels, de la presse, du libre, de l’audiovisuel, de la publicité, de l’architecture, du cinéma, des industries de l’image et du son, ainsi que l’accès aux savoirs et à la culture, c’est à dire les bibliothèques et les archives, par exemple.

L’étude a pris soin de calculer ce qui rapporte la culture, mais aussi ce qui coûte. Côté coûts, l’intervention de l’État représente un total de 13,9 milliards d’euros par an, et celle des collectivités territoriales 7,6 milliards d’euros dont une part en dotations de l’État.

D’autre part, il faut aussi souligner que les activités culturelles ont aussi un effet d’entraînement sur le reste de l’économie de l’ordre de 46,7 milliards d’euros grâce aux activités induites comme les matériaux utilisés, les loyers, l’électricité, les transports, etc. Au total, l’apport de la culture à l’économie française, y comprit ces effets d’entraînement, atteint donc les 104,5 milliards d’euros, selon cette étude. Soit 5,8% de la Somme de toutes les valeurs ajoutées (ce qu’est, par définition, le PIB).

En plus, le rapport établit ‘une correlation positive’ entre la présence d’une implantation culturelle et le développement socio-économique d’un territoire.

Pour consulter le rapport:

http://www.culturecommunication.gouv.fr/Actualites/Missions-et-rapports/L-apport-de-la-culture-a-l-economie-en-France-rapport

 

Etiquettes: Culture, économie, France, PIB

Pas de commentaires

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont marqués avec:


Vous pouvez utiliser ces tags HTML et des attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>